Parentalité

clinique du lien familial

En s'engageant dans un travail clinique du lien familial, via voltaire prend en compte la dimension de séparation symbolique nécessaire à l'enfant pour qu'il développe un bien-être et une autonomie psychique.

En proposant une écoute spécifique à l'enfant, à sa famille d'origine (ou d'accueil), il s'agit de tendre à identifier et à différencier la souffrance du (ou des) parent(s) de celle de (ou des) enfant(s), afin de créer des espaces repérants visant à renforcer le lien parent/enfant et à consolider la posture parentale.

Le travail de soutien à la parentalité engagé par via voltaire s'organise autour de deux grands axes

- le soutien global à la parentalité répondant aux besoins des familles, principalement monoparentales, en situation de difficultés et/ou souffrance dans l'exercice de leur fonction parentale, en accompagnant les problématiques d'ordres psychologique et/ou professionnelle qui peuvent en découler.

Dans ce cadre, un travail spécifique de soutien est proposé aux familles du territoire Gambetta et Gély-Figuerolles de Montpellier, principalement de culture maghrébine et gitane, qui éprouvent des difficultés dans l'exercice de leur parentalité en relation avec l'éducation, la scolarisation, la santé de leur(s) enfant(s) et l'insertion socio-professionnelle des adolescents. 

Par ailleurs, dans le cadre de l'Aide Sociale à l'Enfance (ASE) – CD 34 -, une équipe de psychologues intervient, en étroit partenariat avec les services du Conseil Départemental de l'Hérault, dans la mise en œuvre des missions de prévention et de protection de l'enfance, d'accompagnement des enfants confiés et de leurs parents et celles liées au placement et à l'accueil familial.

Deux modalités d'interventions sont envisagées :

* La première concerne les territoires des agences départementales de la solidarité, où l'accompagnement par les psychologues se développe autour de trois axes intrinsèquement liés : l'enfant, la famille, et les professionnels (dont les assistants familiaux).

L'essentiel des interventions est fondé sur la participation du psychologue à l'élaboration du projet pour l'enfant et sa famille.

Certains cas nécessitent une intervention directe (rencontres d'enfants, de familles ou d'assistants familiaux), le psychologue accompagne et étaye les réflexions et les actions engagées à l'adresse de l'enfant mais aussi envers la famille et contribue ainsi à la compréhension des enjeux de chaque situation. Ses interventions se déroulent dans le cadre d'entretiens individuels réguliers pouvant concerner l'enfant seul ou l'enfant et ses parents. Par ailleurs, deux psychologues de l'action ont mis en place en 2009 un groupe de parole de parents d'enfants confiés.

Le psychologue participe par ailleurs au suivi des situations des enfants confiés au Département, en lien avec les travailleurs sociaux référents. Il apporte un éclairage sur la dimension psychologique et clinique aux équipes d'encadrement des agences et aux chefs de service protection qui ont besoin de croiser, de concerter, voire d'étayer leurs prises de décision et de transmettre des propositions argumentées aux magistrats. Le psychologue clinicien peut aussi jouer également un rôle d'intermédiaire avec les établissements spécialisés et les professionnels du soin.

* La seconde modalité d'intervention concerne le service départemental d'accueil familial (SDAF) de la Direction Enfance et Famille, où le psychologue intervient dans trois domaines :

- le recrutement des assistants familiaux, par sa participation aux entretiens de recrutement afin de réaliser une évaluation psychologique, complémentaire de l'évaluation éducative.

- les entretiens de soutien en cas de suspension de fonction, qui concernent des assistants familiaux pour lesquels un manquement grave dans l'exercice de leurs missions est avéré, amenant le Département à prendre une décision de sanction disciplinaire ou à faire un signalement au tribunal de grande instance.

- l'accompagnement professionnel, qui propose un espace d'élaboration des enjeux psychiques individuels à l'œuvre au travail.

Par ailleurs, dans un processus de développement et dans un esprit de démarche-qualité, via voltaire participe à la mission de coordination des moyens et des intervenants sur l'ensemble du territoire en lien avec un comité de pilotage réunissant des représentants de l'encadrement des agences départementales de la solidarité et de la Direction Enfance et Famille, sous l'autorité du Conseil Départemental.

Dans le cadre de la Direction de la Protection Maternelle Infantile et de la Santé (DPMIS 34), une équipe de psychologues assure une mission d'évaluation des candidats à l'agrément d'assistant familial.

Les entretiens réalisés permettent de situer et d'évaluer la capacité du candidat, de la candidate et de l'entourage à appréhender le métier d'assistant familial et à intégrer le lien avec le cadre institutionnel de la profession, prenant en compte la disponibilité psychique du candidat mais aussi la dynamique familiale.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En continuant votre visite sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus